Du matériel pour produire des vidéos sur Internet

Rédigé par pytagus Aucun commentaire

Une petite série de vidéos consacrées exclusivement au matériel pour produire des vidéos pour Internet

Depuis quelque temps, j’ai cette idée de produire quelques vidéos qui seraient davantage orientées vers l’utilisation du matériel pour produire des vidéos pour Facebook et les autres réseaux sociaux. Je sais, je sais, je surf un peu sur la mode car tout le monde veut être sur Internet en vidéo, c’est un énorme bouleversement de la culture. Je ne compte plus le nombre de personnes qui tentent de se lancer sur Youtube, cela donne juste le vertige 

Pour y parvenir, il est nécessaire de trouver le bon matériel, et j’avoue que j’ai eu du mal moi-même à faire un choix dans cette méga jungle du numérique ! Pourtant, j’ai passablement roulé ma bosse dans le numérique pour avoir été directeur de la Société L’Avenue Digital Media durant 10 longues années ce qui m’a demandé énormément de veille technologique pour arriver à se maintenir toujours à la pointe de ce que l’on pouvait proposer à nos clients.

Les possibilités de produire du contenu sont légion et se simplifient de manière intelligente et naturelles. L’arrivée de la vidéo de qualité sur les smartphones fait considérablement avancer le domaine mais il reste encore, pour la plupart des gens, difficile de choisir un support qui offre de la simplicité et qui ne sacrifie pas trop la qualité, du son notamment. Il y a quatre familles de produits relativement bien déffinies aujourd’hui:

Les caméscopes

Issus des caméras de nos parents, ils sont construits essentiellement pour faire de la vidéo et offrent le plus d’automatismes et la plus grande simplicité.

Les DSLR (appareils photos qui filment)

Ce sont les appareils de photographie qui ont appris à filmer au fil du temps, ils commencent à proposer de plus en plus d’automatisme avec une grande qualité d’image et des objectifs interchangeables. Ils tendent à se rapprocher de l’offre des possibilités des caméscopes.

Les appareils compacts

 

Depuis plus de deux ans ces petites machines super-portables offrent une qualité d’image pratiquement irréprochable… C’est le plus sérieux concurrent des DSLRs. Les deux appareils les plus recommandables sont pour l’instant le Canon G7X et le Sony RX100. Les vloggeurs se les arrachent !

Les caméras d’action

 

Arrivées sur le marché comme un coup de tonnerre avec la légendaire GoPro, elles filment en grand angle afin de ne rien perdre de ce qui se passe dans les environs du sujet. Il est possible de les utiliser pour faire des interviews.

Les smartphones

Ils nous accompagnent tout le temps et c’est leur meilleur atout. Toujours prêt à capter de l’image fixe ou vidéo, le progrès de cette dernière catégorie est tout simplement vertigineux! Énormément de vloggeurs et de reporter utilisent ce récent support avec succès. La qualité de l’image qu’ils proposent (l’ipone 7 par exemple) devient à ce point ultra satisfaisant dans de telles proportions qu’il est à se demander ce qu’il va rester des autres supports.

Cette petite série de vidéos m’a permis de grandir encore dans ce domaine en pleine expansion ou le combat de la concurrence fait rage et ne parvient pas à trouver de vainqueur. Il faut aussi bien assimiler que le matériel ne représente qu’une maigre partie du résultat. Il ne faut jamais absoudre que l’essentiel reste dans la qualité du contenu de ce que l’on va produire (l’histoire que l’on raconte) et a travers la manière d’exposer ce que l’on souhaite exprimer. Si l’on garde cette vérité au centre de son processus de travail alors le matériel ne revêt que très peu d’importance.

Bon, comme nous ne sommes pas sur une page d’explication du processus de storytelling, je vous propose de découvrir cette petite série de capsules consacrée au matériel pour cette fois 

 

 

Parlons un peu de LIVE sur les réseaux sociaux

Rédigé par pytagus Aucun commentaire

Les réseaux sociaux vidéo et le LIVE tout le monde est en train de s’y mettre sérieusement !

Déjà que la télévision n’avait plus grand-chose à proposer face à l’avènement des plates-formes de vidéo comme Dailymotion, Youtube, Vimeo et Facebook, la mort de cet ancien format est pratiquement à annoncer dans la page des avis mortuaires… Mark Zuckerberg faisait l’annonce la semaine passée; l’année 2019 sera essentiellement vidéo pour Facebook !

Voilà c’est arrivé, c’est maintenant l’explosion du live !!! Tout le monde ne parle plus que du live et veut faire du live (traduction équivalente en TV “le direct”) J’ai la sensation d’un véritable bouleversement. Tous les acteurs du marché des réseaux sociaux ont répondu à l’appel ! TWITTER, FACEBOOK, YOUTUBE, AMAZON, INSTAGRAM. C’est vrai que ce format a pour avantage décisif de permettre de s’affranchir de la lourde tâche du montage et de la postproduction et sur Internet ça n’est pas aussi anxiolisant que de passer à la télé ! Tu allumes ton portable et tu commences à parler avec tes hôtes et voilà qu’en un clin d’oeil, tu te retrouves avec une production de 50 minutes disponible sur le web. Ce produit est alors enregistré et disponible pour tous les autres spectateurs pour une durée indéterminée et va travailler seul pour promouvoir ses activités ou son produit, suivant le sujet de la vidéo. Plus besoin de passer par la case stockage et montage. C’est une vraie révolution (Et les acteurs du marcher l’ont tous bien compris évidement). J’ai pu lire qu’une session live, captive en moyenne, environ trois fois plus de spectateurs qu’une simple vidéo standard, le public est donc fin prêt, il ne reste plus qu’à développer son audience.

Il était donc indispensable de tester cette technologie montante et ainsi vous proposer quelque chose même si le résultat n’est pas encore formidable  J’ai eu l’opportunité de tester le système de chez Twitter “Persicope” et le Facebook live également lors de la même soirée. C’est en réalisant la vidéo sur la thématique des jeux de plateau sur maquette avec David Ogea que je m’y suis essayé…
Voici le lien de la vidéo sur ma page Facebook Gregdesign – facebook.com/gregdesign et le lien de la vidéo sur Periscope – periscope.tv/w/1BRJjWDMzvgxw

Il est assez difficile de se faire une idée et de choisir une plateforme plutôt qu’une autre, en termes d’avantages et de simplicité, elles semblent relativement proches les unes des autres. Pour un créateur de contenu, c’est littéralement la jungle et nous avons intérêt à commencer juste. Le temps nous montrera laquelle est la plus avantageuse en matière de retour sur investissement mais déjà, il semblerait que Facebook soit le choix le plus plébiscité et intéressant. Mon point de vue (bien qu’il soit trop tôt à coup sûr) et qu’il faut choisir le live pour faire la promotion de son contenu vidéo habituel, cela offre un très bon ratio énergie investie dans la production de contenu et résultat sur son audience. J’ai pu observer que cette tendance se confirme de plus en plus. Pour prendre un exemple concret, il est possible d’utiliser le live pour mettre en avant une prochaine réalisation ou simplement pour filmer l’envers du décor de la production d’une vidéo, une sorte de making of en quelque sorte. Je vous avoue même que je risque de me laisser tenter par une expérience de production multi-LIVE en essayant de steamer sur 4 ou 5 plateformes différentes en même temps. Pour ce faire il suffit d’utiliser autant de téléphones portables que de sessions, cela tombe à merveille, je dispose de 6 téléphones portables à la maison

Pourquoi ce blog Pytagus TV ?

Rédigé par pytagus Aucun commentaire
Classé dans : Non classé Mots clés : YouTube, YouTuber, Youtube Creators, vlog, vlogging, blog, vlogger

Je peux vous dire que cela fait vraiment longtemps que je n’ai pas écrit un article quelque part et je ressens quelque chose de particulier. Après une longue hésitation de me remettre un peu à l’écriture, c’est finalement sur cette plateforme que j’ai décidé de prendre un nouveau départ.

Nous allons bien voir… Je prends ceci comme une forme de défi, une ambition. je souhaite écrire avec des mots simples et le plus naturellement du monde. Je ne suis pas encore vraiment sûr de la direction à prendre avec les contenus mais je ne résiste pas à l’envie d’essayer. C’est avec un grand plaisir que je démarre cette expérience parfaitement en conjonction avec mes occupations quotidiennes. L’orthographe aura longtemps été une barrière et je suis content d’avoir pu surmonter psychologiquement cette limitation fâcheuse. Communiquer est aujourd’hui la chose qui me parait la plus essentielle.

Avant de continuer, j’en profite pour vous dire que je me prénomme Greg et pour dire quelque chose sur ma personnalité, je commencerais avec ceci ; J’entreprends énormément de choses mais ne finis pratiquement rien, et c’est très fatigant pour mon entourage ou mes associés du passé. Mais avec les années, plutôt que d’apprendre à terminer les choses, je remarque que j’ai plutôt tendance à éviter de commencer n’importe quoi (sagesse oblige), et j’espère maintenant que cela ne va pas se transformer en maladie :) Je fais ces prochains jours mes 42 années et j’ai eu le temps de changer plusieurs fois de métier et de carrière.

Cette démarche a pour ambition d’améliorer la manière dont je raconte des histoires. C’est pour moi une énorme lacune. Je comprends bien le mécanisme d’une bonne histoire, bien que cette compréhension soit venue très tard. Je rencontre comme un problème au moment d’appliquer les connaissances acquises en la matière. À terme, s’il s’avère trop difficile de progresser, alors je ferais appel aux services d’un tiers.

Je possède une chaîne Youtube qui porte le même nom que ce blog, Pytagus TV. C’est un des projets parmi un certain nombre, qui me tiens le plus à coeur. Je ne sais pas par quel miracle, mais il a survécu à tout et continue d’évoluer aujourd’hui.

Il me semble que je devrais arriver à produire quelque chose d’intéressant et progresser dans la bonne direction entre le développement de vidéos sur YouTube et ce blog qui vient juste de commencer. la chaîne n’a pas une très grosse activité mais à l’heure où vous lisez ces quelques lignes, elle compte quelque 2500 abonnés et progresse de 4 en moyenne par jour. Je ne me souviens à peine du commencement, quand je pense que cela c’est produit en 2006, quelques mois après le démarrage officiel de YouTube. Elle a toujours été et sera certainement toujours un laboratoire d’expérimentation et de rencontre avec une thématique qui est relativement large. Dans les grandes lignes, cette chaîne parle d’expérimentation, apprendre par soi-même, de Tech Reviews de matériel comme des drones par exemple, de jeux vidéo et passablement d’interviews. Je reviendrai sur cette relation avec les jeux vidéos probablement dans un autre article mais ils ont été le commencement pour moi, alors que nous étions que très peu de joueurs sur cette planète.

J’aimerais énormément pouvoir échanger avec vous sur cette question de l’évolution des sujets qui sont réalisés sur la chaîne. Connaître votre opinion et vos idées pour la faire évoluer.

J’espère que cet article est à la hauteur de votre lecture. Dans tous les cas, ne soyez pas timide, et laissez-moi un petit message (dans la section à propos) si vous en avez le temps toutefois.

Fil RSS des articles